Une écriture au charme vénéneux

Dix ans après la disparition de leur fille Hortense, alors âgée de quatre ans, Carl et sa femme vivent toujours dans l’ombre terrible de ce drame. Des marches blanches ont été organisées, l’enquête se poursuit sans résultats. Carl voit avec inquiétude se dégrader l’état mental de son épouse, qui semble discerner partout des preuves que sa fille est encore en vie. Ces troubles de la raison vont se précipiter avec l’arrivée de nouveaux voisins dans la maison d’en face. Géraldine et Bertil ont deux enfants, Ludo et Hélène. Hélène a quatorze ans, exactement l’âge qu’aurait Hortense ; elle a une petite cicatrice sur la lèvre qui correspond à celle qu’avait la fillette. Il n’en faut pas plus pour que la mère se persuade qu’il s’agit de sa fille. 

NOTRE AVIS : Un récit captivant et qui attrape le lecteur et ne lui laisse pas de répit. Une entrée dans la folie qui ne laisse pas indemne. (Raphaëlle)

Marche Blanche, Claire Castillon, Gallimard, Janvier 2020